Le rendement des sociétés canadiennes sous contrôle familial cotées en bourse dépasse toujours durablement celui des sociétés à actionnariat diffus

MONTRÉAL, le 13 oct. 2020 /CNW Telbec/ - La Banque Nationale du Canada dévoile aujourd'hui son rapport L'avantage familial automne 2020, qui aide à mieux comprendre les avantages inhérents des sociétés détenues par des familles ou des fondateurs à travers une analyse de 38 entreprises canadiennes sous contrôle familial. Le rapport démontre clairement la performance supérieure à long terme des entreprises familiales canadiennes cotées en bourse.

Cette année, le rapport présente la perspective de neuf dirigeantes dont les entreprises façonnent l'économie canadienne : Jenny Coco (Coco Group), Sarah Davis (Loblaw), Stephany Fier (Silvercrest Metals), Christiane Germain (Groupe Germain), Julie Godin (CGI), Linda Hasenfratz (Linamar Corp.), Madeleine Paquin (Logistec), Maureen Sabia (Canadian Tire) et Nancy Southern (ATCO/Canadian Utilities).

Quelques faits saillants :

  • Le rapport présente l'Indice BNC des entreprises familiales, calculé par S&P Dow Jones Indices, qui suit et mesure le rendement de sociétés canadiennes contrôlées par des familles et fondateurs par rapport à l'Indice composé S&P/TSX, le principal indice du marché boursier canadien.
  • Au cours des 15 dernières années, l'Indice BNC des entreprises familiales rendement total a enregistré un rendement absolu de 180,9 % comparativement à 140,5 % pour l'Indice composé S&P/TSX rendement total (7,1 % comparativement à 6,0 % en termes annualisés).
  • Principaux constats :
    • Les entreprises à contrôle familial publiques ou privées sont unies par leur vision à long terme et leur intérêt à maintenir leur pérennité et à favoriser une croissance soutenue de génération en génération. Elles génèrent des avantages compétitifs à long terme non seulement pour leurs actionnaires, mais aussi pour une multitude de parties prenantes comme leurs employés, leurs fournisseurs et leurs clients, ce qui est porteur pour l'économie et la communauté en général.
    • Les entreprises familiales créent un environnement favorable à l'émergence de femmes dans des postes de haute direction. Notre analyse démontre que 13 % des PDG des compagnies de l'Indice BNC des entreprises familiales sont des femmes versus 5 % pour l'Indice composé S&P/TSX. Pour les postes d'administrateurs, ce pourcentage est de 28 % pour l'Indice BNC des entreprises familiales contre 18 % en moyenne pour les entreprises canadiennes.

Citations :

  • Vincent Joli-Coeur, vice-président du conseil, Marchés financiers à la Banque Nationale du Canada, affirme : « Nous sommes fiers de dévoiler le rapport sur L'avantage familial 2020 et d'annoncer que l'Indice BNC des entreprises familiales, calculé par S&P Dow Jones Indices, continue de démontrer la forte performance des entreprises à contrôle familial relativement aux entreprises à actionnariat diffus. L'édition 2020 de l'Indice BNC des entreprises familiales inclut 38 compagnies canadiennes, dont la capitalisation boursière représente 22 % de celle de l'Indice composé S&P/TSX. »

  • Dr Karl Moore, professeur associé à la Faculté de gestion Desautels de l'Université McGill et professeur associé à la Green Templeton College de l'Université d'Oxford : « Lorsque la Banque Nationale du Canada m'a demandé de m'entretenir avec des femmes d'affaires à la tête de certaines des entreprises familiales les plus reconnues au Canada, j'étais particulièrement enchanté. Depuis longtemps, je sentais que la contribution des femmes au sein des entreprises familiales canadiennes était passée sous silence. Pour la majorité des dirigeantes avec lesquelles nous nous sommes entretenus, leur mère et leur père coprésidaient historiquement l'entreprise familiale. Cependant, à cette époque, l'homme avait la préséance. Aujourd'hui, heureusement, c'est différent. Les femmes sont de plus en plus présidentes, et c'est mérité. »

  • Sarah Davis, présidente, Les Compagnies Loblaw Limitée, croit que le contrôle familial est un avantage clé dans l'atteinte d'objectifs transformationnels à long terme : « La patience et la vision à long terme que permettait la présence de la famille Weston dans le capital ont été déterminantes dans l'expansion de Loblaw dans le secteur pharmaceutique avec notre acquisition de Shoppers Drug Mart pour 12,4 milliards $ en 2013, représentant un acte de foi audacieux. »

  • Julie Godin, coprésidente du conseil, vice-présidente exécutive, planification et développement stratégiques de CGI, sur la culture d'entreprise : « La culture devrait être une évolution continue et non pas une révolution. L'épine dorsale de la culture de CGI est néanmoins son engagement à faire en sorte que tous les employés de la société aient la possibilité d'en devenir des actionnaires. L'idée, c'est que quand les employés sont des actionnaires, ils ont un droit et une responsabilité de donner sa forme à la société et ils se sentent responsables de produire de la valeur pour toutes les parties prenantes. »

  • Maureen Sabia, présidente du conseil d'administration de la Société Canadian Tire, estime que le mantra des conseils d'administration doit être changé : « La seule supervision ne suffit pas. Pour représenter adéquatement les intérêts à long terme des actionnaires et des autres parties prenantes, le conseil doit être un partenaire actif de la direction afin d'ouvrir une voie vers la production de valeur à long terme, mais avec un scepticisme sain et constructif à l'égard de la direction. »

À propos du rapport L'avantage familial 2020
L'avantage familial 2020 actualise et enrichit l'édition du rapport de 2018. Le rapport présente l'Indice BNC des entreprises familiales calculé par S&P Dow Jones Indices, qui suit et mesure le rendement de sociétés canadiennes contrôlées par des familles par rapport à l'Indice composé S&P/TSX, le principal indice du marché boursier canadien. L'Indice BNC des entreprises familiales comprend 38 entreprises canadiennes sous contrôle familial dans différents secteurs à travers le pays (voir la liste complète des entreprises incluses en annexe) et repose sur l'application de critères quantitatifs objectifs à un univers de titres fourni par S&P Dow Jones Indices, le calculateur de l'Indice.

Pour les fins de l'Indice BNC des entreprises familiales, une société est considérée comme étant sous contrôle familial si la famille fondatrice, un ou des fondateurs détiennent directement ou indirectement au moins 10 % des droits de vote de la société ou autrement si les individus et / ou des entités liées détiennent au moins 33,3 % des droits de vote de la société (pour plus d'informations, veuillez consulter notre site web ici.)

Vincent Joli-Coeur, Stéphanie Larivière et Philippe Lefebvre Duquette de la Banque Nationale du Canada ainsi que le collaborateur académique, professeur Karl Moore de l'Université McGill et de l'Université d'Oxford, sont les coauteurs de ce rapport.

À propos de la Banque Nationale du Canada
Forte d'un actif de 322 milliards de dollars au 31 juillet 2020, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, est l'un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle compte plus de 26 000 employés dans des fonctions à contenu élevé de savoir, et a été maintes fois primée pour ses qualités d'employeur et son engagement à l'égard de la diversité. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX : NA). Suivez ses activités sur bnc.ca ou par l'entremise de réseaux sociaux comme FacebookLinkedIn et Twitter.

Répartition géographique des 38 sociétés incluses dans l’Indice BNC des entreprises familiales (juin 2020) (Groupe CNW/Banque Nationale du Canada)

Annexe (Groupe CNW/Banque Nationale du Canada)

 

Logo : Banque Nationale du Canada (Groupe CNW/Banque Nationale du Canada)

SOURCE Banque Nationale du Canada

Copyright 2020 Canada NewsWire

National Bank of Canada (TSX:NA)
Historical Stock Chart
From Oct 2020 to Nov 2020 Click Here for more National Bank of Canada Charts.
National Bank of Canada (TSX:NA)
Historical Stock Chart
From Nov 2019 to Nov 2020 Click Here for more National Bank of Canada Charts.