Les prix élevés des propriétés et le manque d'espace dans les grandes agglomérations continuent d'affecter les décisions d'achat des Canadiens, seulement 14 % des répondants indiquant qu'ils envisageraient l'acquisition d'une propriété dans une grande région métropolitaine

TORONTO, le 11 janv. 2021 /CNW/ - La foi des Canadiens envers la vigueur du marché immobilier s'est maintenue en décembre, malgré les préoccupations entourant l'économie en général, conclut le sondage d'opinion sur l'achat d'une maison RBC. En outre, la valeur élevée des maisons a continué de pousser les acheteurs potentiels d'une propriété plus grande et abordable à l'extérieur des grandes régions métropolitaines.

RBC (Groupe CNW/RBC Groupe Financier)

Le sondage, qui prend le pouls de la population relativement au marché du logement canadien, a révélé que seulement 18 % des Canadiens sondés considèrent que l'économie dans son ensemble est solide, mais que 45 % croient en la vigueur du marché du logement. Même si la grande majorité des répondants s'inquiètent des répercussions financières de la COVID-19 (78 %), moins de la moitié redoutent l'incidence de la deuxième vague de la pandémie sur le marché immobilier (43 %). Qui plus est, seulement 19 % des répondants sont d'avis que la pandémie a affaibli la concurrence sur le marché immobilier et facilité l'achat d'une maison.

Le sondage a également révélé que la majorité des Canadiens envisagent d'acheter une nouvelle maison avec leur conjoint un jour ou l'autre (56 %), et qu'ils rechercheront une maison individuelle de préférence (51 %). En fait, l'intérêt pour les maisons isolées est largement supérieur à celui envers tous les autres types de logements, les copropriétés occupant loin derrière le deuxième rang au palmarès (18 %). Parmi les répondants ayant déclaré vouloir acheter une maison au cours des deux prochaines années, près des deux cinquièmes (38 %) ont affirmé qu'ils prévoyaient se procurer une maison plus grande. En ce qui concerne les endroits où les Canadiens souhaitent trouver leur nouveau chez-soi, la majorité des répondants ont indiqué qu'ils aimeraient acheter une maison située en banlieue ou dans une zone périurbaine ; la campagne (26 %) se classe au deuxième rang des endroits les plus populaires. Seulement 14 % des répondants ont indiqué qu'ils chercheraient à acheter une maison dans une grande région métropolitaine.

Plus de la moitié des personnes sondées ont aussi affirmé que les maisons dans leur région étaient inabordables (59 %). Compte tenu du budget moyen de 445 237 $ pour l'ensemble du Canada, montant inférieur au prix1 moyen des maisons à l'échelle nationale, près de la moitié des répondants interrogés ont déclaré que s'ils voulaient acheter une maison plus grande, ils devraient probablement quitter la ville où ils vivent actuellement (45 %).

_________________________

1 Selon l'ACI, le prix de référence d'une maison au Canada dans la catégorie « composé » en octobre 2020 était de 643 000 $.

« La valeur élevée des maisons continue de pousser de nombreux Canadiens à l'extérieur des grands centres urbains, pour des raisons d'accessibilité et d'espace, a déclaré Amit Sahasrabudhe, vice-président, Produits et acquisition, Financement sur valeur nette immobilière. Beaucoup de Canadiens demeurent financièrement résilients en dépit de la pandémie, ce qui a déteint sur le marché immobilier. L'accession à la propriété demeure un pilier de la stabilité et un objectif valable pour la population canadienne, qui est prête à modifier ses priorités afin de trouver une propriété abordable conforme à son budget. »

Quatre-vingts pour cent des Canadiens interrogés croient que l'accession à la propriété est un bon investissement. Bien que la majorité des répondants considèrent que nous traversons actuellement la pire période de la crise ou que celle-ci n'est pas encore arrivée (79 %), plus de la moitié ont déclaré que la valeur des maisons ne peut que grimper dans un avenir immédiat (52 %). En fait, 60 % des répondants croient que le prix des maisons dans leur secteur est surévalué et 56 % prévoient que l'accessibilité à la propriété se détériorera dans un proche avenir.

Malgré les préoccupations entourant l'économie et la hausse de la valeur des maisons, un grand nombre des Canadiens sondés ont affirmé que leur situation financière demeurait solide. La majorité des répondants interrogés ne considèrent pas que leur situation financière s'est détériorée entre le début de la pandémie et décembre (59 %). Bien que plus de la moitié des répondants aient changé leurs habitudes de dépenses et d'épargne à la suite de la COVID-19 (55 %), 85 % ont déclaré être en mesure de payer leurs factures. Dans l'ensemble, 47 % des Canadiens interrogés ne croient pas que la pandémie a rendu plus difficile l'épargne et 54 % sont convaincus que des jours meilleurs arriveront bientôt.

« Malgré la pandémie, les Canadiens demeurent optimistes quant à l'avenir et à leurs finances, a conclu M. Sahasrabudhe. Nombre de Canadiens demeurent convaincus de leur capacité d'épargne et aspirent toujours à concrétiser leur rêve de devenir propriétaires. 

Selon M. Sahasrabudhe, plusieurs ressources peuvent aider les Canadiens à trouver une maison à leur goût et conforme à leur budget :

  • L'outil Accessibilité RÉELLE à la propriété de RBC fournit une estimation personnalisée du montant qu'un acheteur potentiel peut se permettre de payer, tandis que l'Estimateur de propriété RBC permet de déterminer la valeur estimative de sa maison actuelle.
  • Le site Privilège Proprio Plus RBC est une ressource tout-en-un qui comprend des guides étape par étape, des outils, des calculatrices et des offres spéciales pour aider les Canadiens à chaque stade de l'expérience d'achat d'une maison.
  • L'Explorateur de quartier de RBC circonscrit la recherche des milieux les plus adaptés à son mode de vie.
  • Les acheteurs d'une maison peuvent communiquer avec un conseiller en prêts hypothécaires de RBC par téléphone pour s'y retrouver.

Tableau de données nationales et régionales

Question

Total

Colombie-Britannique

Alberta

Prairies

Ontario

Quebec

Atlantique

Je pense que l'économie est solide. (D'accord)

18 %

18 %

8 %

10 %

21 %

22 %

18 %

Je pense que le marché du logement est robuste. (D'accord)

45 %

44 %

32 %

42 %

50 %

46 %

41 %

Je m'inquiète des répercussions financières de la COVID-19. (D'accord)

78 %

77 %

88 %

80 %

80 %

68 %

81 %

Je m'inquiète de l'impact qu'une deuxième vague de la pandémie aura sur le
marché immobilier. (D'accord)

43 %

45 %

45 %

43 %

44 %

38 %

40 %

Je pense que la COVID-19 a réduit la concurrence dans le marché de
l'immobilier et a rendu plus facile de s'acheter une maison. (D'accord)

19 %

21 %

36 %

19 %

18 %

12 %

22 %

Quand vous achèterez votre maison, qui l'achèterait avec vous ?  (Mon/ma
conjoint(e) ou partenaire)

56 %

58 %

58 %

52 %

57 %

53 %

58 %

Si vous deviez acheter une maison maintenant, quel type de propriété
envisageriez-vous réalistement d'acheter ? (Individuelle)

51 %

35 %

57 %

41 %

52 %

56 %

61 %

Si vous deviez acheter une maison maintenant, quel type de propriété
envisageriez-vous réalistement d'acheter ? (Condo)

18 %

30 %

8 %

15 %

18 %

17 %

13 %

Si vous deviez acheter une maison maintenant, quel type de propriété
envisageriez-vous réalistement d'acheter ? (Jumelée)

6 %

4 %

6 %

9 %

5 %

8 %

10 %

Si vous deviez acheter une maison maintenant, quel type de propriété
envisageriez-vous réalistement d'acheter ? (Maison de ville)

9 %

15 %

7 %

7 %

9 %

10 %

2 %

Si vous deviez acheter une nouvelle maison, à quel endroit aimeriez-vous
trouver votre nouveau chez vous ? (Grande région métropolitaine)

14 %

25 %

15 %

14 %

13 %

11 %

8 %

Si vous deviez acheter une nouvelle maison, à quel endroit aimeriez-vous
trouver votre nouveau chez vous ? (Banlieue + zone périurbaine)

38 %

30 %

39 %

32 %

39 %

42 %

36 %

Si vous deviez acheter une nouvelle maison, à quel endroit aimeriez-vous
trouver votre nouveau chez vous ? (Zone rurale)

26 %

22 %

20 %

30 %

25 %

25 %

43 %

Si vous deviez acheter une nouvelle maison, à quel endroit aimeriez-vous
trouver votre nouveau chez vous ? (Ville qui n'est pas proche d'une grande
région métropolitaine )

15 %

12 %

14 %

14 %

15 %

19 %

10 %

Les prix des maisons dans ma région sont inabordables. (D'accord)

59 %

78 %

37 %

36 %

71 %

49 %

42 %

Si vous deviez acheter une nouvelle maison, réalistement, quel serait votre
budget ? (Moyenne)

445 237 $

654 795 $

394 026 $

307 454 $

561 112 $

274 782 $

209 103 $

Si je veux acquérir une maison/une plus grande maison, je dois probablement
déménager hors de la ville où j'habite maintenant. (D'accord)

45 %

59 %

32 %

39 %

51 %

39 %

26 %

Je pense que l'achat d'une propriété est un bon investissement. (D'accord)

80 %

82 %

79 %

87 %

78 %

79 %

81 %

En ce qui concerne la COVID-19, laquelle des options suivantes correspond le
plus, à votre avis, à la situation actuelle ?

79 %

83 %

85 %

81 %

75 %

82 %

66 %

Je crois que la valeur des maisons ne peut qu'augmenter dans un avenir proche.
(D'accord)

52 %

60 %

37 %

36 %

56 %

55 %

48 %

Les prix des maisons dans ma région sont surestimés. (D'accord)

60 %

80 %

41 %

46 %

67 %

51 %

58 %

Je pense que l'accessibilité à la propriété résidentielle va s'aggraver dans un
avenir proche. (D'accord)

56 %

56 %

49 %

43 %

63 %

51 %

58 %

Je m'inquiète concernant les taux d'intérêt au cours de la prochaine année.
(D'accord)

45 %

43 %

47 %

48 %

48 %

40 %

46 %

Ma situation financière aujourd'hui est pire qu'elle ne l'était avant la pandémie.
(En désaccord)

59 %

50 %

50 %

48 %

55 %

78 %

56 %

La pandémie n'a pas changé mes habitudes en matière de dépenses ou
d'épargne. (En désaccord)

55 %

54 %

59 %

60 %

58 %

46 %

54 %

Je suis actuellement en mesure de payer mes factures. (D'accord)

85 %

82 %

81 %

86 %

83 %

92 %

84 %

La pandémie a rendu plus difficile pour moi de faire des économies. (En
désaccord)

47 %

48 %

38 %

49 %

41 %

65 %

36 %

Je suis confiant(e) que des temps meilleurs sont pour bientôt. (D'accord)

54 %

51 %

47 %

44 %

52 %

63 %

60 %

Sondage d'opinion sur l'achat d'une maison RBC
Le sondage d'opinion sur l'achat d'une maison RBC a été mené entre le 2 et le 10 décembre 2020, et 1 066 répondants ont été interrogés au moyen du panel en ligne de Léger. La marge d'erreur de cet échantillon est de ± 3,0 %, 19 fois sur 20.

Aperçu de RBC
La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d'être, guidée par des principes et orientée vers l'excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 86 000 employés qui mettent en œuvre leur imagination et leur savoir-faire pour concrétiser notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l'une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d'affaires diversifié axé sur l'innovation qui nous permet d'offrir des expériences exceptionnelles à nos 17 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 34 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le site rbc.com.

Nous sommes fiers d'appuyer une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com/collectivites-impact-social.

SOURCE RBC Groupe Financier

Copyright 2021 Canada NewsWire